Resultat du Week End- Seniors A

13-05-2018 15:30
Seniors A 1 : 4 COQS ROUGES 2
Equipe A

Prochaines rencontres Seniors A

Resultat du Week End - Seniors B

Equipe B

Prochaines rencontres Seniors B

Rodo, loosers & Co

[Tome 10] Pascal Nouma

Salut les copinous, me voilà de retour dans cette rubrique Rodo, Loosers & Co que vous etes tant à aimer..(au moins 5 où 6). Je sais l'attente fut longue pour certains voire interminable pour d'autres mais l'angoisse de la page blanche, la peur de l'article médiocre et le manque de grain à moudre m'ont obligé à rester muet 6 mois. Cependant, j'ai continué à recevoir des articles du monde entier dont un fidéle de la rue de Budos. Merci aussi à vos innombrables messages de soutien et témoignages de sympathies sur tous les terrains du district.

Aujourd'hui, nous allons narrer la carrière de Pascal Nouma. Né à Epinay sur Seine dans la région parisienne, le jeune Pascal intègre très tot le centre de formation du P.S.G(Hé oui, encore un parigot). Ses imposants arguments physiques lui permettent d'intégrer l'effectif pro parisien fin 89 après une belle victoire en Gambardellea. En 3 saisons, il cire plus le banc de touche et est prété au L.O.S.C. Ses épaules de déménageurs, son jeu de tete puissant et ses muscles fessiers qu'il n'hésite pas à dévoiler aux supporters lensois au soir d'un derby agité de 92, sont autant de qualités qui sautent aux yeux des admirateurs footballistiques.

Car, et c'est là une des facettes les plus intrigantes de la personnalité de notre ami, Pascal a très tot été porté sur les blagues grivoises et l'humour pipi-caca. Outre ces enfantillages, Pascalou s'est aussi souvent illustré par des comportements ignobles et des tacles abominables. Après un nouveau pret à Caen ou il marque un but de l'arrière du crane contre Le Havre(faut le faire), il revient au P.S.G et participe tant bien que mal à l'épopée des rouges et bleus (élimination en demi-finale de la ligue des champions contre le Milan A.C, doublé coupe championnat la meme année et victoire en coupe des coupes l'année suivante. Mais il vit mal son statut de joker et toute cette frustration connait un épilogue scandaleux sur la cheville de Philippe Raschke, à qui il brise la carrière prometteuse (?). Suspendu suite à cette agression, Pascal ne s'assagit pas pour autant et collectionne les cartons (42 jaunes et 5 rouges en 6 saisons en ligue1! chapeau!). Il termine la saison en imitant le canari à Nantes après une victoire 5-0. Classe!

Les dirigeants du P.S.G se décide à se séparer de lui et il attérit à.....Strasbourg ou il retrouve Raschke et le calamiteux Bruno Rodriguez pour un tandem de choc sur le front de l'attaque alsacienne. Il réalise pourtant 2 très bonnes saisons (22buts) mais son naturel revient au galop et lors d'un derby contre Metz, il explose le nez du très véloce Pascal Pierre d'un maitre coup de boule dans le couloir menant au vestiaires. Le plus drole reste sa justification à la commisson de discipline. Pretextant les pulsions suicidaires du défenseur messin, il nie l'agression et  explique:" il m'a injurié mais ce n'est pas ce qui me dérangent quand elles n'ont pas un caractère raciste. Quand on touche à ces trucs là ou à la famille, ce n'est plus pareil. Il y a des choses que ne passent pas. En revanche, contrairement à ce que vous croyez, je n'ai pas pété les plombs. Je suis resté très calme. Après c'etait chacun son deal, lui m'a dit ce qu'il voulait me dire et moi j'ai fait ce que je voulais lui faire" Excellent et Génial; malheureusement la commission ne le croit pas et le suspend lourdement.

Il remporte une seconde coupe de la ligue avec Strasbourg après une séance de tirs au but interminable contre les girondins en 97. Cela lui permet de disputer la prestigieuse coupe de l'U.E.F.A qui l'était encore l'année suivante. Malheureusement (encore), un tacle abject sur un défenseur des Glasgow Rangers, privera, pour cause de suspension légitime, notre idole de la double confrontation face à Liverpool et du match aller contre l'Inter Milan(victoire 2-0). Revenu pour le match retour contre les italiens, Nouma croquera lamentablement la qualif. (défaite 3-0).Dommage!!

La fin de son parcours alsacien est pour bientot quand à la fin de sa 2éme saison, il se fait expulser 2 fois en moins d'un mois et qu'il remontre ses fesses au public lensois. Il quitte donc l'est pour le....nord et le...R.C Lens!!! On en vient à se demander si c'est du hasard où une sorte de masochisme. Il arrive en effet dans le club artésien en 98. Fraichement sacré champion,le club et le public lensois réservent un accueil glacial à Pascal qui a pourtant tant montrer de choses!! Après une première saison en demi-teinte, Pascal est le grand bonhomme de la super campagne européenne des hommes de Daniel Leclerc qui se termine en demi finale de la coupe U.E.F.A contre Arsenal.

Et contre toute attente, Pascalou rejoint la Turquie et le Besiktas l'année suivante. Avec 18 buts en 24 matchs et toujours autant d'indiscipline, il revient un demi dieu et le chouchou du public turc. Giflant le colérique Danny Mills (Leeds) au soir d'une défaite en coupe d'Europe, crachant au visage d'un joueur de Gençlerbirligi en championnat puis mettant un coup de boule à un adversaire de la meme équipe en coupe, il se permet meme d'agresser des journalistes régulièrement et de boire plus que de raison dans les différentes boites de nuit stambouliotes ou on le surnomme "DiscoNouma". Mais en désaccord avec les dirigeants, il part faire une demi saison à...l'O.M. Eh oui, il fallait ça pour boucler une magnifique carriére. Jamais accepté par les supporters en dépit pour une fois d'un comportement irréprochable et après 11 matchs et un seul but, il revient au Besiktas sous la pression du public qui demande son retour.

Mias il continue ses frasques, il est expulsé 5 min après son entrée sur le terrain pour son premier match, en championnat il montre ses fesses au public de Galatasaray et participe en outre à nombres de pubs pour la télévision turque. Coté jeu, il est toujours performant, assénant un 3-0 au Barça en ligue des champions et en remportant le titre national mais un geste inconsidéré et grotesque va mettre fin à l'aventure. Fin avril, au coeur d'un derby houleux contre Fenerbahçe, après avoir inscrit un but, il célèbre sa réalisation en enlevant son maillot et en plongeant sa main dans son short, simule une masturbation. Provoquant un véritable taulé en Turquie, la fédération turque le suspend et les dirigeants sont obligés de le licencier au grand dam des supporters du club qui l'élèvent au rang de légende du club.

Il finit sa carrière avec 2 autres contrats, un au Quatar, l'autre à Livingston en Ecosse ou il joue très peu mais Pascalou à d'autres chats à fouetter. Ses performances remarquées dans certains spots publicitaires, lui ouvre les portes du cinéma turc ou il joue un grand role dans le 2éme volet de "Turkish Star Wars".Véridique.Loin d'etre le plus déplorable acteur  de ce remake dément de la "guerre des étoiles" version bosphore, il plante là les fondations d'une seconde carrière.

Que retenir de sa carrière fait de buts(un peu,quand meme) et de craquages(beaucoup). A l'instar d'un Didier Six, il s'est trouvé une 2éme patrie en Turquie ou il vit et bosse dans le cinéma, quittant la France et le public français qui ne l'a jamais compris. Carrière émaillée d'histoire colorées et d'anecdotes croustillantes et c'est ça le plus important.